Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 23:59

Dès le matin j’ai regardé
j’ai regardé par la fenêtre :
j’ai vu passer des enfants.

Une heure après c’étaient des gens.
Une heure après, des vieillards tremblants.

Comme ils vieillissent vite, pensai-je !
Et moi qui rajeunis à chaque instant !

© Gallimard, in Monsieur, Monsieur

 

printemps des poètes



Partager cet article
Repost0

commentaires

S
We all should be a little optimistic about us and the world around us. Really thank you for sharing this amazing article with us here. It really provokes the thoughts about being a little optimistic abputt life. And by the way its a nice poem.
Répondre
F
<br /> on a l'âge qu'on veut bien se donner il y a les années mais si on garde l'esprit jeune on reste jeune<br />
Répondre