Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 13:10

 

        POÈME, MON ENFANT


tu mûris à l’intérieur
bourgeon de papier
sans cesse tu remues
maintiens les sens en éveil

et les temps les lieux
se télescopent
le passé se dilue
dans le présent continu



Hamid TIBOUCHI
(Extrait de « Riens », recueil inédit)

édition
printemps des poetes
      2012
genre
      Poèmes sur "Enfances"

 

Partager cet article
Repost0

commentaires